Joli mais ennemi de notre planête : Gare au suremballage !

dokigood plat cuisinés livraison supermarché sureùballage

En plein océan Pacifique, et grossissant de jour en jour, le 7ème continent inquiète. C’est un amas de déchets produit par l’activité humaine, découvert par des scientifiques, et formant un continent dit « de plastique ». Une des causes ? le suremballage des produits de grande surface. Pourquoi faut-il réduire et éviter notre consommation de suremballage ?

Le suremballage, c’est quoi ?

Il s’agit de la commercialisation d’un produit primaire avec son emballage, jugé excessif au regard de l’environnement. Il sert à améliorer l’aspect visuel d’un produit ou faciliter son transport. Ce processus est purement marketing et cette façon de séduire le consommateur permet de faciliter la reconnaissance d’une marque.
La fonction du suremballage n’est donc pas prioritaire pour notre consommation mais est très utilisée par les grandes surfaces. Les supermarchés sont de plus en plus interpellés par les consommateurs pour cette pratique jugée aberrante et non nécessaire.

Mais concrètement, pourquoi faut-il limiter, voire supprimer, sa consommation de suremballage ?

Surconsommation des emballages et effets désastreux

Greenpeace dénonce les habitudes absurdes des hypermarchés. Cette organisation internationale milite pour la protection de l’environnement, et donc, contre le suremballage qui détient un triste record, celui d’avoir les effets les plus néfastes pour notre planète.
La surconsommation d’emballage est un coût supplémentaire pour le producteur mais aussi pour le consommateur. Il ne devrait pas payer le produit primaire et son emballage, qui ne sert à rien dans la consommation.
Un coût environnemental considérable est aussi en jeu. La production de suremballage participe à l’émission de gaz à effet de serre et l’énergie nécessaire pour le recycler ou le traiter est phénoménale ! Ces différentes causes ont de vraies conséquences pour l’environnement.La consommation de suremballage a un impact sur nos déchets .

Elle représente environ 50% du volume total de notre poubelle et 25% de son poids non trié. Eviter les emballages superflus est bon pour la planète mais aussi pour le portefeuille ! les communes sont de plus en plus regardant et facture souvent leurs contribuables au « poids de déchets ».
Le producteur et le consommateur peuvent pallier en réduisant ou supprimant cette surconsommation non nécessaire.

 

dokigood plats cuisinés livraison achat en vrac

 

Trucs et astuces pour réduire sa consommation d’emballage

Le suremballage est néfaste pour notre planète mais il est possible de l’éviter en changeant nos habitudes de consommations et en adoptant de bons réflexes.

– Limitez les doses individuelles de vos achats alimentaires et favorisez les portions familiales.
– Achetez en vrac et à la découpe vos aliments (pâtes, riz, céréales, farine, graines…).
– Utilisez des caisses en carton, des sacs réutilisables, des paniers, des cadis pour transporter vos courses.
– Privilégiez des produits recyclables et les produits pouvant avoir une seconde vie (pot de moutarde en verre qui devient un verre de table…).
– Consommez des produits DokiGood !

10 millions de tonnes…

C’est le poids annuel du gaspillage alimentaire estimé chaque année en France. Au delà de notre emballage, un autre mal guette, beaucoup moins glorieux, le gaspillage alimentaire.

DokiGood est attaché aux enjeux environnementaux et a décidé de supprimer l’emballage superflus de ses plats. Ces derniers étant déjà portionnés, nous évitons ainsi la préparation domestique non calibrée, amenant à jeter le surplus périmé ou inutile dans notre poubelle. 

 

Vous souhaitez déguster nos recettes ? Rendez-vous sur DokiGood !

 

Amélie, DokiGood

Source  : Pexel  

https://www.fne.asso.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.